_______________ Grippe aviaire _______________

Influenza aviaire

Le ministre de l'agriculture a décidé, en raison de la situation sanitaire en France et Europe, de relever le niveau de risque relatif à l'influenza aviaire à un "risque élevé" et ce sur tout le territoire national. Cette décision a été prise à la suite de l'actualité sanitaire extrêmement défavorable. En effet, à la date du 8 novembre, 49 foyers en élevage sont confirmés en France. Les cas en basse-cour et dans la faune sauvage sont également nombreux et en augmentation. Dans un contexte marqué par une persistance inédite du virus dans l’environnement et une forte activité migratoire d’oiseaux sauvages, il est essentiel de renforcer les mesures de prévention pour éviter la contamination des élevages de volailles.

Cette décision prend la forme d'un arrêté ministériel publié au JO ce jour.

La mesure phare à ce stade est la mise à l'abri ou la claustration des volailles  dans les élevages et chez les particuliers

ll est nécessaire de remplir le cerfa les détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés à une utilisation personnelle.

Les mesures de biosécurité à appliquer dans les basses cours à usage des particuliers

  • Confiner les animaux dans un enclos  et couvert de filets si possible. Exercer une surveillance quotidienne de vos oiseaux.
  • Aucune volaille (palmipèdes et gallinacés) de la basse cour ne doit entrer en contact direct ou avoir accès à des volailles d'un élevage professionnel.
  • Limiter l’accès de la basse cour (l’endroit où vous détenez vos oiseaux) aux personnes indispensables à son entretien.
  • Protéger votre stock d'aliments des oiseaux sauvages ainsi que l'accès à l'approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles. Privilégier la mise en place de la nourriture et de la boisson à l’intérieur du poulailler.
  • Protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination, sans contact possible avec des cadavres.
  • Ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de votre élevage.
  • Réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour la basse cour.
SI UNE MORTALITÉ ANORMALE EST CONSTATÉE : CONSERVER LES CADAVRES EN LES ISOLANT ET EN LES PROTÉGEANT ET CONTACTEZ VOTRE VÉTÉRINAIRE OU LA DIRECTION DÉPARTEMENTALE EN CHARGE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS.

 

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner