Un moyen efficace pour lutter contre le moustique tigre et sa prolifération, en complément de l'utilisation d'un piège à moustiques, est de s'attaquer aux gîtes larvaires. Le développement des larves dépend essentiellement de l'habitat aquatique.
Outre les gîtes larvaires naturels, tels que les creux d’arbres ou les moignons de bambou, le moustique tigre utilise également presque tout type de gîtes larvaires artificiels tels que les fûts récupérateur d'eau, les pots de fleurs, les bouteilles ou les pneus usagés.

Ainsi de nombreux récipients remplis d'eau ne seront plus adaptés comme gîtes larvaires par quelques gestes de prévention simples en éliminant l'eau stagnante :

  • Vider les coupelles ou tout récipient contenant de l'eau stagnante et les retourner (brouette, arrosoir…) ;
  • Couvrir les récupérateurs d'eau ou tout contenant servant au stockage de l'eau (une moustiquaire peut suffire) ;
  • Remplir les soucoupes des pots de fleurs avec du sable ;
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières,..).

Rappel pour se protéger contre les piqures :

tigre-1

Les bons gestes pour lutter contre le moustique tigre :

tigre-2

 

Pour pousser encore plus loin la lutte contre le moustique tigre et sa prolifération, il est possible d'acheter un piège pondoir, complémentaire du piège à moustiques proposé en achat groupé par la mairie au mois de juin. C'est un piège qui attire les femelles pour qu'elles y pondent. Le produit dans le piège détruit les œufs, ce qui permet de réduire la population des moustiques tigres.
Pour de plus amples informations vous pouvez consulter le site internet de l'Agence Régionale de Santé :  
                   https://www.occitanie.ars.sante.fr/moustique-tigre-3